Options

Option EPS en Seconde, Première et Terminale


05Voile et tennis

 

L’option EPS au lycée est proposée aux élèves de la seconde à la Terminale. Elle se compose de deux activités : le tennis et la voile (Laser Pico). Le tennis est pratiqué toute l’année sur les terrains de l’ASPTT à Mazargues. Et les élèves naviguent lors d’un stage d’une semaine en fin d’année scolaire au Yachting Club de La Pointe Rouge.
Une participation financière est demandée d’environ 180 € par année scolaire. Cette option fait partie des matières présentés au baccalauréat,, l’évaluation en Terminale portera sur les deux activités.

Marion PIETRI, enseignante EPS, responsable de l’option.

 

Les Arts Plastiques


Dans le cadre de la nouvelle organisation scolaire qui a été mise en application à la rentrée 2010 dans les lycées, il est nécessaire de faire le point :

  • sur l’enseignement des Arts Plastiques de la classe de seconde jusqu’aux épreuves du baccalauréat.
  • sur l’enseignement d’exploration en classe de 2nde, les Arts Visuels.
  • mais aussi sur l’importance de cette matière pour les jeunes et leur avenir professionnel.

 

Les Arts plastiques : matière fondamentale

Loin d’être une matière de seconde zone, les Arts Plastiques développent à la fois la sensibilité, le raisonnement et l’analyse personnelle, la culture et la connaissance, l’ouverture d’esprit, et favorisent chez les jeunes le jugement personnel, l’expression et la créativité. Il s’agit d’une matière très complète, accessible à tous, y compris à ceux qui n’ont pas de dons particuliers révélés dans ce domaine.

Nous la retrouvons sous des formes extrêmement variées dans la plupart de nos entreprises toujours au cœur des décisions, pour définir une stratégie, une ligne de conduite, pour communiquer etc…

 

Les enseignements artistiques

Compte tenu de ces besoins et des nouveaux métiers qu’ils engendrent, les Arts Plastiques tiennent une place de plus en plus prépondérante dans le cursus scolaire, notamment avec la revalorisation des classes littéraires. Les Arts Plastiques peuvent faire partie d’un enseignement optionnel (séries L, ES – S) ou d’un enseignement obligatoire (série L).

 

Enseignement optionnel


Dans le cadre des options facultatives, et pour toutes les séries (ES, L, S) les élèves peuvent suivre les cours d’Arts Plastiques à raison de :

3 h en seconde          3 h en lère          3 h en Terminale

Le lycée Notre-Dame de Sion met un point d’honneur à défendre la culture artistique comme pivot essentiel de la formation de tous les élèves, toutes séries confondues. Les deux enseignants en Arts Plastiques ont mis en place un système original au sein du cours de terminale option.

 

Enseignement obligatoire


Les élèves peuvent choisir les Arts Plastiques dans l’enseignement obligatoire, dès la fin de la classe de seconde, à raison de

5 h en lère (série L)            5 h en Terminale (série L)

Les élèves de la série L peuvent cumuler l’enseignement obligatoire et l’enseignement facultatif

 

Les Arts Plastiques au baccalauréat


 

Pour renseignement optionnel:

L’épreuve consiste en une discussion de 30 minutes avec un jury, à partir de son dossier personnel réalisé en classe, pendant l’année scolaire. Comme toutes les options, seuls les points au-dessus de 10 sont pris en compte et multipliés par deux. On sait que les oraux sont indispensables dans la formation des élèves.

Tous les élèves présentant les Arts Plastiques en option au baccalauréat ont obtenu des points avec une moyenne autour de 15 (statistiques effectuées sur 15 ans).

Pour renseignement obligatoire (série L) :

Les épreuves consistent en :

  • Une épreuve orale de 30 minutes avec un dossier effectué pendant l’année (coefficient 3). Ce dossier ne peut être le même que celui demandé dans le cours optionnel, dans le cas où l’élève choisirait de suivre les deux enseignements.
  • Une épreuve écrite de culture générale de 3 h 30 (coefficient 3).

Depuis 15 ans, le lycée Notre-Dame de Sion obtient d’excellents résultats au baccalauréat (près de 100 %).

 

Après le baccalauréat


 

Le professeur d’Arts Plastiques peut organiser des rencontres avec les parents afin d’aider l’élève dans ses choix de formation supérieure.

Pour tout renseignement complémentaire
Jean-Louis GARCIN ou Sandrine ZAMBONI
ENSEIGNANTS EN ARTS PLASTIQUES
Lycée Notre-Dame de Sion
Sur rendez-vous

Étudier le russe à Notre-Dame de Sion


accueil russes avril 2015La Russie se présente comme un marché en pleine expansion : Connaître le Russe c’est un atout pour l’avenir !

Le Lycée Notre-Dame de Sion est le seul établissement privé catholique de la région d’Aix Marseille où la langue Russe est enseignée depuis au moins une quarantaine d’années. Et il continue à remplir sa mission dans l’enseignement et la diffusion de cette belle langue… Les voyages, les échanges, s’organisent régulièrement pour faire la connaissance de la culture, de la vie du pays.

  • En série L : Le russe peut être choisi comme enseignement de spécialité
    Au baccalauréat : Épreuve orale de 20 minutes coefficient 4
  • En série L, ES ou S : Le russe peut être choisi comme une option facultative
    Au baccalauréat : Épreuve orale de 20 minutes coefficient 2
    Comme pour toutes les options, seul les points obtenus par le candidat au-dessus de la moyenne sont retenus. La plupart du temps les élèves qui choisissent le russe en option facultative arrivent à de très bons résultats aux examens, leur permettant d’optimiser leur dossier de candidature aux grandes écoles.

Horaires : 2h30 en 2nde,  1ère et Tle

Mme AGOPIAN, professeur de russe.

 

Option langue régionale au bac: le provençal


 

Provençal LV2 :

  • en série ES : une épreuve orale de 20 min, coefficient 3
  • en série S : une épreuve écrite de 2 h, coefficient 2
  • en série L : une épreuve écrite de 3 h, coefficient 4

L’épreuve écrite comprend un texte inconnu à partir duquel le candidat doit répondre à des questions de compréhension, suivies d’une partie « expression personnelle ».

Provençal LV3 :

  • en série L : une épreuve orale de 20 min (+ 20 min de préparation), coefficient 4.
  • en série ES : une épreuve orale de 20 min (+ 20 min de préparation), coefficient 2 (en série ES, le candidat peut choisir la langue régionale comme LV2 et LV3, il ne subit alors qu’une seule épreuve orale de 30 min dont le coefficient est de 3 = 2+3).

L’épreuve orale comporte une partie « explication de textes », dans laquelle le candidat présente un texte parmi les 12 qui auront été travaillés en classe tout au long de l’année et une partie « entretien » au cours de laquelle sont évalués : l’aisance à s’exprimer, la richesse et la précision de la langue et la capacité à réagir avec pertinence aux relances ou aux questions de l’examinateur.

Provençal option facultative :

  • pour toutes les séries : une épreuve orale de 20 min (+ 20 min de préparation)

Dans ce cas, seuls les points au-dessus de la moyenne sont retenus et, pour la première ou la seule épreuve facultative à laquelle le candidat choisit de s’inscrire, ces points sont multipliés par 2, permettant ainsi l’obtention des mentions si précieuses. L’épreuve orale comporte une partie « explication de textes », dans laquelle le candidat présente un texte parmi les 10 qui auront été travaillés en classe tout au long de l’année et une partie « entretien » au cours de laquelle sont évalués : l’aisance à s’exprimer, la richesse et la précision de la langue et la capacité à réagir avec pertinence aux relances ou aux questions de l’examinateur.

 

« Lou cous de prouvençau, qu’es acô ? »

Le Provençal est la langue de notre région, même si bien sûr l’usage du Français l’a logiquement supplanté. Il est toujours parlé à l’heure actuelle et des créations, que ce soit au théâtre, en poésie ou autre sont encore réalisées aujourd’hui, même si elles ne sont pas sur le devant de la scène médiatique. Il reste aussi beaucoup de traces du Provençal dans les expressions de notre parler régional (« degun »…) et la culture provençale est encore présente dans certains de nos usages (traditions de Noël…).

Venir au cours de Provençal, c’est avoir une autre conception de la région dans laquelle on vit, mieux la connaître et mieux l’apprécier. Le cours ne se limite pas au simple apprentissage de la langue et de la littérature, l’étude de textes permet d’établir des liens avec différentes choses que ce soit avec la littérature française et étrangère, la peinture, la musique… L’objectif est donc de se bâtir une culture régionale et au-delà une culture générale.

Les cours de Provençal sont accessibles à tous. Les élèves qui ont suivi ce cours et qui ont présenté cette épreuve au Bac ont tous très bien réussi, il n’y a donc aucune inquiétude à avoir !

Bessai à l’an que vèn…

Lou proufessour de Prouvençau, J.-M. RAMIER

 

L’italien


 

Perché apprendere l’italiano ?

Pasta, pizza, Ferrari, Ferrero, moda, calcio, ciao, etc… L’Italie est si proche et si présente dans notre quotidien. Si tu as envie d’en savoir davantage sur nos cousins transalpins ou peut-être de renouer avec la langue de tes ancêtres et d’étudier une troisième langue vivante pour ton plaisir personnel alors l’option italien est faite pour toi ! De la seconde à la terminale tu passeras des bases de la langue italienne à un « compte rendu » à l’oral d’un texte étudié en classe pour l’épreuve du Bac.

De ce fait l’accent sera mis plus particulièrement sur les activités orales durant tes études, conformément aux nouvelles directives ministérielles de l’Education Nationale. Un séjour en Italie sera aussi organisé et te permettra de mettre en application tes connaissances ! Enfin l’option a l’avantage de seulement comptabiliser les points au-dessus de la moyenne, ce qui peut être utile pour obtenir une mention… et convient donc à toutes les séries.

Allora ciao e a presto !

B. RAZAFIARISON

Modalité de l’option : 3 heures hebdomadaires de la seconde à la terminale.

Examen au bac : épreuve orale de 20 min, sur un texte étudié en classe précédée de 20 min de préparation (coeff. 2. Seuls les points au-dessus de la moyenne sont comptabilisés)


Le latin et le grec ancien


Le lycée offre à tous les élèves une section de latin et une section de grec ancien, de la seconde à la terminale

 

Le latin et le grec dans le lycée :

L’option latin s’adresse aux élèves qui ont commencé le latin en cinquième.

La section de grec ancien réunit, selon les années, des « confirmés » (des élèves qui ont commencé l’étude du grec en 3ème) et des « grands débutants » (des élèves latinistes motivés qui n’ont pu bénéficier de cette option en 3ème), ce qui permet aux premiers de revoir les bases, et aux seconds, grâce à un horaire adapté, de rattraper le niveau de leurs camarades. On peut donc commencer le grec en Seconde au lycée.

L’horaire hebdomadaire est de trois heures. Contrairement aux idées reçues, ces deux matières ne sont pas difficiles si le travail et les efforts sont réguliers. L’étude du latin et/ou du grec est compatible avec l’étude d’une troisième langue vivante. Les élèves ont droit à trois options en plus de leur première langue. Ils les choisissent en les indiquant sur leur feuille de vœux d’orientation de Troisième.

Lors de l’orientation de fin de Seconde, les élèves peuvent continuer le latin et/ou le grec, quelle que soit la série générale qu’ils choisissent, L, ES ou S.

La place du latin et du grec dans les épreuves du Baccalauréat : Quelle que soit la série, L, ES ou S, l’élève peut donc passer le latin et/ou le grec en épreuve facultative orale au baccalauréat. Dans tous les cas pour les épreuves facultatives, il s’agit d’obtenir des points supplémentaires ajoutés au total des autres épreuves du bac. Les points au-dessus de 10 sont comptabilisés et multipliés par 3 (dans les autres matières, ils ne sont multipliés que par 2 – la langue ancienne est ainsi valorisée).

On ne tient pas compte d’une note égale ou inférieure à 10.

Exemple : un élève sérieux qui obtient 14 en latin à l’oral bénéficie de 12 points supplémentaires (14 = (10) + 4 (x3)), ce qui peut compenser un 7 obtenu dans une matière obligatoire à coefficient 4. L’épreuve se passe sur liste des textes étudiés pendant l’année de terminale. Elle se prépare pendant 30 minutes avec dictionnaire, et se passe
en 15 minutes.

En série L, le latin ou le grec peuvent être choisis comme spécialité (coefficient 4), à titre de troisième langue (il faut trois langues, vivantes ou anciennes, en série L, sauf si l’élève est en section Arts ou en spécialité mathématiques ou LV1). Il s’agit alors d’une épreuve écrite de 3 heures portant sur le programme de Terminale.

Le latin ou le grec rendent service pour le baccalauréat. On voit beaucoup d’élèves regretter en classe de seconde d’avoir abandonné leur option latin ou grec de collège :

  • en L, manquant d’une matière, ils doivent doubler le coefficient de leur première langue vivante (soit coefficient 8) et prendre ainsi des risques, ou renoncer à une épreuve facultative source de points.
  • en ES et S, ils se privent des points supplémentaires d’une épreuve facultative jamais négative.

Le latin ou le grec (ou les deux) sont parfois indispensables et toujours souhaitables pour des études supérieures réussies de lettres, d’histoire, de langues européennes quelles qu elles soient, de communication et en général dans les sélections ou les concours, ou les places sont chères et où la culture générale est valorisée.