Résultats

A des fins de totale transparence, les résultats affichés sont des captures d’écran du site Web des Lycées SCEI accessible uniquement par mot de passe et où sont données les affectations SIGEM, soit les propositions d’intégration faites aux étudiants et acceptées au bout de la procédure d’admission à la fin du mois de juillet. Il va de soi que les noms des étudiants ont été masqués car leurs résultats leur appartiennent.

Le nombre d’étudiants intégrés ne veut pas dire que ceux qui n’apparaissent pas dans la liste ont échoué, mais qu’ils ont renoncé aux écoles proposées pour se réorienter ou entamer une troisième année de CPGE (c’est-à-dire « cuber »).

Pour toutes ces raisons, les captures d’écran seront parfois accompagnées de précisions et de commentaires. Vous pouvez également consulter les remarques faites en bas de page dans la rubrique « années antérieures ».

Résultats 2017

12 élèves se sont inscrits aux concours. Trois ont décidé de cuber. Un s’est réorienté vers une L3.

Résultats 2016

2016_sigem_anonyme

On peut saluer ici une intégration à l’ESSEC en 212ème position, soit largement en liste principale, et dès la deuxième année.

Cela ne doit pas minimiser d’autres performances obtenues grâce à du travail et de la ténacité.

Le concours 2016 aura été marqué par un bon nombre de refus d’intégrer des écoles « de milieu de tableau », soit pour intégrer l’Université, soit pour cuber et tenter après concertation de « faire mieux ».

Résultats 2015

2015_sigem_anonyme

On ne peut que remarquer une intégration à l’ENSAE Paris Tech, performance qui n’est possible qu’après une admissibilité aux « parisiennes », et avec un excellent niveau en mathématiques.

Résultats 2014

2014_sigem_anonyme

Résultats 2013

2013_sigem_anonyme

Résultats 2012

2012_sigem_anonyme

 

Résultats 2011

Tous les résultats des concours 2011 seront présentés ici au fur et à mesure de leur publication (mi-juin pour les admissibilités et septembre pour les intégrations définitives).

Ils seront bien sûr globaux et anonymes.

2011_sigem_anonyme

 

BILAN DES ADMISSIBILITES

ECRICOME:

16 admissibles sur 30 inscrits et présents aux épreuves.

 

BCE:

23 admissibles sur 31 inscrits et présents, dont 3 Audencia, 1 Edhec, 3 Grenoble, 5 Toulouse, 10 Skéma, etc.

6 élèves se réorientent vers l’Université, n’ayant réussi aucune école leur convenant (tous les élèves ne présentent pas toutes les Ecoles).

Pour information, les barres BCE vont de 136 à 401.

 


 

Années antérieures

 

Depuis la création de notre prépa, nos élèves ont intégré ou ont été admissibles à TOUTES les Grandes Ecoles, y compris les « parisiennes ».

Au cours des quatre dernières années, les meilleures réussites brutes (ou objectives) ont été l’ESCP, l’EM Lyon, l’EDHEC, Audencia, Reims EM, Rouen BS, ESC Grenoble…

Pourquoi dire « brutes » ou « objectives » ? Parce qu’on aimerait pouvoir dire également « valorisantes » ou « stratégiques ».

Il y a en effet des paramètres que les classements ne prennent pas en compte.

 

Des réussites « valorisantes » ?

Par exemple la qualité du résultat par rapport au profil de l’élève et à sa trajectoire : certaines réussites dites « moyennes » sont de vrais challenges et de vraies récompenses. C’est pourquoi on pourrait parler de réussites « valorisantes ».

De « valorisantes », elles deviendront à coup sûr « valorisées » , car un élève qui s’est battu, qui ne pense pas que tout lui est dû, ne sera jamais un consommateur dans son Ecole, mais l’acteur de ses initiatives.

 

Des réussites « stratégiques » ?

Pendant leurs deux années de prépa, les élèves sont amenés à réfléchir à leur avenir, à leurs projets personnels et professionnels, au secteur d’activité dans lequel ils aimeraient évoluer.

Et quand ils se renseignent sur les Ecoles, ce n’est pas pour savoir si on y fait des fêtes, mais pour voir si le cursus proposé, les dominantes, les partenariats, les activités associatives collent au plus près à leur projet.

Ainsi, il n’est pas rare que certains de nos élèves choisissent une école moins bien classée dans l’ensemble de leurs réussites parce qu’elle convient mieux à leur désir. C’est pourquoi on pourrait parler de réussites « stratégiques ».

Mais comme tout cela, qui fait pourtant partie de la vie de tous les jours en prépa, ne peut être publié car personnel, il faudra se contenter de résultats bruts…